Vous pensez à concevoir un bébé … Vous êtes enceinte, de quelques jours, de quelques mois, ou presque à terme … Vous avez déjà un enfant, ou même trois, ou votre conjoint en a peut-être un premier, de son côté … ?

C’est le bon moment pour penser à réaliser de jolis clichés de votre corps qui se prépare à accueillir un petit bébé …

Au travers de ces quelques lignes, mais aussi et surtout de témoignages de clientes, je vous invite à découvrir 9 bonnes raisons de réaliser cette séance !
.

1) Se faire plaisir, tout simplement !

.
Studio photo grossesse Thonon-les-Bains, Haute-Savoie.
.
Vous en avez envie ? Vous avez vu les clichés de vos amies ? Pourquoi vous priver ? Ce moment si particulier de votre vie est le meilleur prétexte pour vous écouter …

Les séances sont généralement des moments de rires, de partages, d’échanges, de discussions passionnantes. Un moment hors de chez soi, hors de sa bulle. Si cette envie est là, ne la réfrénez pas … Savoir s’écouter est important et est source de bien-être. (Un peu comme les envies de fraise, si j’osais la comparaison !)

« La grossesse a été pour moi une parenthèse enchantée, mon petit paradis…
Je me sentais tellement épanouie de porter la vie et tellement en phase avec mon bébé, qu’il était évident d’immortaliser ces instants en photo. »
.
A. (Cliente future maman et naissance)
.

2) Dépasser ses complexes et être soi-même.

.
Studio photo grossesse Thonon-les-Bains, Haute-Savoie.
.
Eh oui, ce doux état sera l’un des seuls moments où vous ne serez pas obligée de rentrer votre ventre … Vous pourrez être en harmonie avec votre silhouette, être moins dure avec vous-même, vous accepter un peu mieux. En tant que femmes, nous sommes soumises en permanence dans notre société moderne à ce besoin d’être en conformité avec des prérequis de minceur, d’apparence, d’allure. Cette période si particulière sera peut-être le moment de vous aimer un peu plus, de réaliser vos souhaits de photo (glamour, nature, un peu sexy même si vous le souhaitez), alors que vous êtes en train d’accomplir l’une des plus belles choses de votre vie … Ces exigences actuelles sont telles que parfois, on se refuse même à se faire ce plaisir, tant la peur de décevoir, de se décevoir même en photo est forte. Au risque de le regretter. Un bon photographe à l’écoute saura vous mettre en valeur, quelque soit votre morphologie.

« Ce corps je le détestais déjà avant mais là c’était pire. Alors que j’étais consciente de « fabriquer » la plus belle chose au monde j’avais beaucoup de mal à regarder autre chose que mon visage dans la glace. Je n’ai donc pas fait de photos de mon ventre, de notre complicité, de tout cet amour d’avant grossesse. Le résultat est là je n’ai que deux « pauvres » photos de mon bidon d’amour prises par moi dans la salle de bains… Quel regret, quelle amertume à présent ! »
.
H., (Cliente enfant & Noël, n’a pas réalisé de photos de grossesse.)
.

3) Faire des photos à deux, une première fois.

.
Studio photo future maman Thonon-les-Bains, Haute-Savoie.
.
Pour certaines, et je pense notamment aux futures mamans non-mariées, elles n’ont que peu de jolis clichés avec le futur papa. Et pour cause, à part pour les photos de mariage, les occasions de se faire prendre en photo en couple sont rares. Certaines personnes auront cette envie, mais au bout du compte ne le feront pas car ne sauront pas où s’adresser ou bien encore n’oseront pas franchir le pas.

« J’étais avec mon conjoint et donc futur papa de notre petite A. depuis six ans. Ne souhaitant pas nous marier, nous n’avions jamais eu l’occasion d’avoir de beaux clichés de nous deux, selfies et photos d’amis en dîners ou soirée mis à part. Je voyais chez nos amis leurs belles photos de mariage mais nous, nous n’avions pas cela chez nous. Du coup, enceinte, j’ai eu envie, un peu comme pour une cérémonie, de me faire belle, de préparer ce moment avec lui, de choisir de beaux vêtements pour marquer notre union en tant que couple avant d’accueillir notre bébé. Je suis heureuse (et H. aussi !) d’avoir franchi le pas, sans que cela soit du narcissisme à deux. Ces photos ont été réalisées il y a plusieurs années maintenant, et ce sont en effet nos premières photos à deux. Je les aime, beaucoup et regrette même un tantinet de ne pas y avoir pensé avant … »
.
L., (Cliente future maman, naissance puis à nouveau future maman et naissance.)
.

4) Vivre un moment à deux, avant d’être trois.

.

.
Une petite bulle dans la grossesse, avec son amoureux, avant qu’il ne devienne le père de notre enfant. Une petite bulle en tant que chérie, épouse, compagne, avant de devenir maman. Car oui, notre dénomination change, à la seconde où notre bébé arrive et c’est tant mieux, car c’est un moment magique mais indéniablement générateur de bouleversements. Ce moment de rire, d’échange, de complicité voire même de séduction est un acte d’amour et aussi peut-être un encouragement pour ce qui va arriver. Un rappel des raisons pour lesquelles on s’aime et pour lesquelles on a décidé d’avoir un bébé. Un moment de regards et d’œillades, un moment de gestes tendres et de mots bienveillants.

« Mon mari travaille, comme beaucoup, mais travaille tout le temps, comme beaucoup aussi d’ailleurs. Du coup, nous ne nous voyons que peu et pendant la grossesse, j’étais non seulement un peu seule (car arrêtée tôt à cause de mon métier) mais en plus un peu déprimée de cette situation. Je me trouvais moins belle, moins désirable, alors que tout le monde dit que les femmes enceintes plaisent à leurs conjoints, Bof. Alors j’ai eu l’idée d’organiser (lui ne l’aurait pas eue, cette idée, c’est certain) un combo shooting / resto/ week-end. J’ai calé la séance un vendredi après-midi car il avait congé exceptionnellement ce jour-là, j’ai pris rendez-vous pour me faire coiffer maquiller et quitte à être belle et apprêtée j’ai réservé un bon resto après ainsi qu’un hôtel sympa en montagne. Alors on est d’accord qu’entre le shooting, la mise en beauté, le resto, les beaux vêtements (et les beaux dessous tant qu’à faire …) et le week-end en montagne, j’ai dépensé BEAUCOUP de sous. Mais ce que ça m’a amené n’a pas de prix. J’ai passé une séance photos magique au studio, à rire, à regarder mon conjoint me regarder, à avoir aussi quelques larmes de bonheur et d’émotion. Cela nous a rapprochés dans ce moment un peu à part de notre vie. Etre tous les deux, en tant que couple avant de devenir parents nous a rappelé pourquoi nous nous aimions car des fois, avec les vies qu’on mène, on perd tout ça de vue … Alors oui, à celles qui souhaitent un moment de couple, je ne peux que recommander ça. Et puis maintenant que notre bébé est arrivé, de revoir ces belles photos, c’est précieux et émouvant. »
.
A-S., (Cliente future maman)
.

5) Accepter ce corps, ce corps qui change, mais pas que.

.
Studio photo futurer maman Thonon-les-Bains, Haute-Savoie.
.
Pour certaines femmes, il est extrêmement difficile de se voir changer pendant la grossesse. La prise de poids est pour elles difficile, douloureuse. Les raisons peuvent être multiples. Elles sont passées par une longue période de régime et tiennent à leur silhouette durement acquise, ou bien encore leur physique est pour elles très important, faisant beaucoup de sport et s’astreignant à des contraintes drastiques au quotidien, ou bien ont globalement une mauvaise image d’elle, non justifiée. Souvent, quand j’entends ce dernier argument, ce sont des femmes sublimes que j’ai en face de moi. Cela peut-être aussi pour des raisons médicales : une grossesse en fauteuil, ou encore une maladie visuelle (vitiligo notamment).

La photographie a toujours eu cet effet thérapeutique, cathartique même. Se voir, et voir à quel point on est belle, même en fauteuil, même avec quelques kilos en plus, même avec cette particularité qui nous définit, peut être libérateur. Certaines personnes me demanderont de tout faire pour cacher ce qui les gêne, (dans le cas de cicatrices par exemple, c’est possible) et puis finalement se raviseront car comprendront qu’elles sont belles, qu’elles sont fortes.

« Personnellement je n’ai pas voulu faire de photos de ma grossesse car suite à une maladie que j’ai contractée au début, j’ai passé toute ma grossesse en centre de rééducation et en fauteuil roulant. Je ne supportais pas de me voir en fauteuil, de me voir diminuer et pas dans mon état normal. Surtout je ne voulais pas que ma fille, plus tard, regarde ces photos et me pose des questions à ce sujet. Mais avec du recul je regrette de ne pas en avoir fait. Car je me dis qu’il aurait été possible de trouver une solution pour cacher le fauteuil, cacher ma maladie. Au final je n’ai aucune photo de moi enceinte et je le regrette énormément. »
.
M., (N’est pas cliente.)
.

6) Pour marquer la fin d’un combat, parfois long, pour concevoir un bébé, ou pour laisser de dures épreuves derrière soi.

.
Séance photos grossesse Thonon-les-Bains, Genève.
.
Parmi mes clientes, j’ai une large proportion de mamans ayant vécu des histoires terribles, douloureuses, longues. Elles sont de plusieurs natures, et leur dureté est parfois difficilement tolérable. Cela peut-être une maman (qui porte parfois le doux nom de Mamange …) qui a perdu son enfant peu de temps avant la naissance, ou à la naissance, suite à un accident, suite à un accouchement complexe, suite à la décision la plus difficile de leur vie. Cela peut aussi être une maman qui aura mis de longues années à accueillir ce bébé, bataillant au travers des parcours de PMA, qui parfois sont rapides, d’autres pas.

Ces séances futures mamans sont un peu perçues comme une célébration de la victoire qu’elles ont eu sur leurs échecs, sur leurs décisions, sur leurs choix de vie. Certaines mamans décideront d’intégrer ces éléments à leurs séances, comme une maman qui avait ramené un doudou du bébé qu’elle avait perdu, ou d’autres au contraire prendront ce moment comme une page qui se tourne. Dans tous les cas, ce moment sera important et contribuera à forger un futur peut-être apaisé.

« Il y a six ans, j’ai pris la douloureuse décision de procéder à une IMG, alors que j’étais enceinte de 33 semaines. Autant dire que mon bébé était déjà prêt à naître. Mais la vie en a décidé autrement, et j’ai dû prendre cette douloureuse décision à la suite de la découverte d’une grave malformation cérébrale, qui aurait conduit mon bébé à mener une vie léthargique, en fauteuil. A ceux qui se posent la question, non, cela n’avait pas été détecté plus tôt et oui, mon bébé aurait pu vivre. Enfin, survivre dans son cas. Avec tout le déchirement du monde, j’ai arrêté cette grossesse. De ce bébé, je n’ai gardé que quelques images et un petit moulage de ses pieds et de ses mains. Il a fallu cinq ans pour que je souhaite à nouveau porter la vie. Et pour achever de faire le deuil de cette précédente grossesse, j’ai voulu réaliser une séance photos. Je n’en n’avais pas fait pour cette première grossesse. Acte manqué ? Je ne sais pas. Mais le faire pour ce deuxième bébé était important. Pour célébrer la vie. Et j’ai voulu intégrer notre premier bébé à cette séance, en réalisant une photo avec ces petits moulages. Je voulais que notre futur bébé sache qu’il avait eu un petit frère. C’était important pour moi, c’était important pour notre famille. Ces clichés sont aujourd’hui des trésors que je chéris. Notre deuxième enfant va bien, très bien même et je viens d’apprendre que je suis à nouveau enceinte. Pour cette nouvelle grossesse, je ne sais pas si je ferai une séance future maman, mais il est certain que je nous photographierai en famille. »
.
P., (Cliente venue enceinte.)
.

7) Parce que c’est un moment qui ne reviendra pas, qui passe trop vite.

.
Séance photo famille à Thonon-les-Bains, Evian, Haute-Savoie.
.
Et oui, par définition, la grossesse a une durée limitée. Et à la seconde où votre bébé est là, il est « trop tard » pour immortaliser ce beau ventre rond qui conçoit la vie. Et parfois, l’accouchement arrive plus tôt, renforçant cette notion de courte durée de la grossesse. La semaine dernière par exemple, j’ai photographié une sublime future maman, à qui il restait 4 semaines de grossesse. Nous avons réalisé une séance tout en beauté. Elle avait d’ailleurs pris le temps de se faire coiffer, maquiller et de préparer au mieux cette séance, qui s’est vraiment bien déroulée. Elle a accouché 4 jours après ! Oui ! Et du coup n’aura pas profité de ces dernières semaines et avoir photographié son ventre à quelques jours de l’arrivée de son bébé lui a permis de faire durer ce moment un peu plus longtemps.

D’ailleurs, de nombreuses femmes n’ayant pas pu faire ces photos de grossesse, le regrettent souvent. Le temps leur a manqué, elles n’y ont pas pensé ou leur bébé est arrivé sans le savoir. Et de n’avoir pu fixer cette période est un manque cruel. Car une fois le bébé né, pouvoir se revoir ainsi est important. Les neuf mois de grossesse ne sont pas là que pour fabriquer le bébé, ils sont aussi là pour fabriquer la maman en devenir … Ce rôle dans lequel les femmes ont tant de mal à se projeter prend parfois du temps à se définir et quelquefois, ce temps, on ne l’a pas …

« C’est lors d’une consultation chez mon médecin, afin d’obtenir un certificat médical pour le sport, qu’elle m’a annoncé la nouvelle… J’étais enceinte de 6-7 mois… ! Prenant alors conscience de ma grossesse, mon ventre s’est développé à vue d’œil. Le matin j’étais moi, le soir j’étais devenue une future maman enceinte de 6-7 mois. Mon conjoint n’en n’est pas revenu non plus. C’était hallucinant ! Il devait me rester environ 2 mois de grossesse. Pensant que j’aurai le temps pour une séance pré maman, je n’ai rien fait. Sans parler du côté professionnel, je n’ai même pas fait de photo perso…. Ma fille est née 7 jours après l’annonce. L’une des premières choses auxquelles j’ai pensé après l’accouchement a été que je n’aurai jamais profité de la grossesse et que je n’aurai jamais aucun souvenir de cette phase de ma vie. Ne comptant pas faire de second enfant, ce regret me hantera toujours…. Moralité : que l’on veuille 1, 2 ou 3 enfants, il faut immortaliser l’instant d’une grossesse ! Quitte à ne les montrer à personne si on ne s’accepte pas. Mais nos enfants méritent d’avoir un souvenir d’eux avant la naissance. Car leur existence débute dès la conception, et non dès la naissance… Pour moi, c’est indéniablement quelque chose d’important… »
.
D., (Cliente enfant 6-9 mois)
.

8) Parce que vous êtes belle et que vous êtes Wonder-Woman, tout simplement ! (N’en doutez pas un seul instant, surtout …)

.
Studio photo naissance et enfant, Thonon-les-Bains, Haute-Savoie.
.
Je le dis souvent, je le dis tous les jours même je crois … Vous, les femmes, vous les futures mamans, avez des superpouvoirs !
Je le dis aussi tous les jours, vous êtes belles, quoi que vous en pensiez.
Vous fabriquez la vie, rien que ça ! Rien que ça mérite d’être mis en avant, mérite d’être noté, remarqué, gravé, figé sur papier glacé … C’est une chose incroyable, qui ne cessera jamais de m’éblouir. Votre corps fabrique un être vivant (parfois deux voire plus) et le fait merveilleusement bien. De rien, d’un tout petit bout de vous et de monsieur (n’oublions pas sa contribution, tout de même …) vous parvenez à créer la plus belle œuvre de toute votre vie, celle qui sera votre l’unique pour vos yeux, une création de maître. Oui, fabriquer la vie est fou, dingue, et incroyable, au sens premier du terme.

Pour tout cela et parce que vous ne serez enceinte qu’une fois ou deux ou trois dans votre vie, vous méritez de garder de doux souvenirs.

« Je n’avais pas pris conscience de cette vague infinie d’amour et de force qui allait m’envahir quand je serai enceinte. Je voyais cela comme un voyage tranquille, qui amènerait au bout à la parentalité. Je me trompais lourdement. C’est bien plus que ça. C’est porter la vie. C’est fabriquer la vie, c’est donner la vie. C’est être ébloui chaque jour de la capacité de notre corps à fabriquer ce bébé, et à le faire de la plus belle manière qui soit. J’ai fabriqué un petit bébé, un petit être humain, avec ses adorables petits doigts, avec son minois si doux, avec ses pieds à croquer, avec ce qui serait plus tard son doux caractère, avec ce qui serait plus tard cette beauté intérieure. Je ne le savais pas encore, mais j’ai vite compris à quel point ce moment merveilleux devait être gravé, pour ne pas l’oublier. J’ai réalisé une séance photos tout en simplicité, sans chichis. En jean et en blanc, comme conseillé et quelques-unes en tenue « comme dans les pubs », shorty et débardeur blanc. Je ne voulais pas forcément ME mettre en avant, mais mettre cette grossesse au-devant de ces clichés. Mettre cet exploit sur le devant de la scène. Je chéris ces clichés, et le regarde avec douceur, maintenant que le temps a passé. Et quand je serai ridée comme une veille pomme, je sourirai avec douceur en me souvenant … »
.
N., (Cliente venue enceinte.)
.

9) Pour se souvenir, pour transmettre.

.
Shooting femme enceinte Thonon-les-Bains, Haute-Savoie.
.
Quand notre jeunesse sera finie, quand la vie aura passé et que vos enfants seront grands.
Quand vous aurez oublié que votre ventre était « Oh la la tellement gros ! »
Quand vous aurez oublié ces nuits sans sommeil,
Quand notre mémoire nous fera défaut, quand nous aurons oublié.
Quand nos enfants seront grands, grands au point d’avoir à leur tour des enfants,
Quand la nostalgie nous envahira,
Quand en grandissant ils nous diront « Mais tu n’as jamais été jeune toi » ou « Mais tu ne pas peux comprendre toi »
Quand, quand, quand …
Les photos seront toujours là pour nous rappeler cette période de la grossesse qui aura fui si vite, qui ne sera plus qu’un claquement de doigts, qu’un regard en arrière.
Vous les regarderez avec bienveillance et vous direz « Ah, mais que j’ai bien fait de faire ces photos … »

« Pour mes deux grossesses, (la deuxième étant en cours) je n’ai pas du tout trouvé un épanouissement dans cet « état  » avec des grossesses toutes deux pathologiques, ultra médicalisées.

Pour Z., je n’ai pas fait de photo, j’avais dû couper tous mes cheveux, Et malgré le peu de poids pris, je n’avais pas du tout envie d’afficher mon corps. Nous avions donc fait des photos pour le premier anniversaire de Z. Pour cette seconde grossesse, j’ai envie d’immortaliser cela. Ça sera la dernière grossesse, et le fait d’avoir ma fille, et de partager les photos avec elle, de lui transmettre, me donne envie de les faire… J’ai hâte de revenir vous voir le 19 mars !« 
.
A., (Cliente Enfant et bientôt grossesse.)
.
Studio photo grossesse Thonon-les-Bains, Haute-Savoie.
.
Je terminerai par ce dernier témoignage qui résume en fait bien la teneur de tout l’article.
.
« Donc voilà en 2012 lorsque je suis tombée enceinte de L., ben franchement, je ne savais pas que cela existait les photos de grossesse. J’avais eu un flyer (peut-être de chez vous d’ailleurs) chez le gynéco ou à l’hôpital je ne me rappelle plus. Et là je n’ai pas compris l’intérêt de faire des photos. En même temps sur mes 9 mois de grossesse, j’ai passé 6 mois à vomir : donc je ne me trouvais pas très jolie, mon corps changeait trop pour moi. Bref les photos du flyer étaient belles mais pour moi, c’était comme toutes les photos des photographes, ce ne sont pas les photos qui sont belles mais les modèles. Donc aucun intérêt pour la première grossesse.

Et la vie a continué et j’ai parlé dans le bateau à quelques personnes que vous connaissez qui m’ont expliqué le mode de fonctionnement avec les tenues prêtées, les photos des bébés dans un appartement bien chauffé, de votre patience, etc … Mais j’étais encore un peu réticente…car je trouvais que c’était cher.

Après je me suis dit :
– c’est peut-être ma dernière grossesse
– je me fais suer à me lever le matin à 5h pour aller travailler, donc j’ai le droit de me faire plaisir.
– je peux pas savoir le résultat final si je n’essaye pas.

Il a fallu que je réussisse à convaincre mon conjoint (qui est une » pince »). D’ailleurs pour anecdote, j’ai pris le rendez-vous sans lui en parler et j’ai un peu diminué le montant de vos prestations. Grosso modo, je l’ai mis devant le fait accompli.

Et pour finir, je ne regrette pas DU TOUT ! Je regarde beaucoup plus les photos d’A. que celles de L. Finalement je regarde encore beaucoup mes photos de femme enceinte. Et je ne considère plus vraiment la grossesse avec ses aspects négatifs car les photos sont belles. D’ailleurs heureusement que j’ai tout vendu sinon je me serais peut-être tentée à troisième grossesse …
.
C., (Cliente venue enceinte, puis à la naissance, puis en famille, puis à Noël.)
.
Future maman Thonon-les-Bains

.
Merci à mes clientes (ou non) ayant pris le temps de m’écrire ces quelques lignes et pour leur franchise et leur courage parfois … Les clichés illustrant cet article ont tous été réalisés par le studio, mais les mamans présentées ne sont pas les auteurs des textes cités. Titre de l’article inspiré par le livre du Docteur Laurent Karila « Votre sexualité vous appartient » (Flammarion Document), dont une partie est consacrée à la grossesse.
.
Vous souhaitez réaliser une séance photos ? Parcourez la galerie future maman puis contactez-moi !
.
Photographe professionnelle Thonon-les-Bains, Haute-Savoie.
.

photographe Thonon, naissance, nouveau-né, photographe bébé Thonon, photographe grossesse Thonon, bébé, studio photo Thonon, haute-savoie, future maman, newborn posing, photographie thonon, photographe grossesse Haute-Savoie, photographe naissance Haute-Savoie, photographe 74, photographe professionnel Haute-Savoie, photographe naissance 74

Pin It on Pinterest